Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

Infiltration du tendon d’Achille

Pourquoi une infiltration du tendon d’Achille ?

Lorsque les mollets sont trop sollicités, lors d’une marche prolongée ou tout effort qui met le tendon d’Achille à contribution, celui-ci est en souffrance. Des douleurs apparaissent alors à ce niveau. La prise de certains antibiotiques peut engendrer ce type d’élancements.

Infiltration du tendon d'Achille

Le traitement doit être entrepris le plus rapidement possible car les risques de rupture tendineux sont très élevés. Ceci, surtout si la douleur présente les caractéristiques suivantes :

  • Douleur accompagnée de gonflement du tendon ;
  • Immobilisation du patient en raison de douleurs de forte intensité ;
  • Grosses douleurs au niveau du mollet et irradiant jusqu’au talon.

Ce type d’élancements peut disparaître au bout de quelques jours. Elles peuvent toutefois aussi récidiver. Cette situation affecte grandement la qualité de vie du patient. Dans ce cas, l’infiltration du tendon d’Achille peut constituer une solution.

Le traitement proprement dit consiste en une injection de médicament dérivé de cortisone, qui est une anti-inflammatoire efficace. Ses propriétés médicales lui permettent de calmer les douleurs tout en évitant les inconvénients relatifs à la prise d’anti-inflammatoire orale (risque d’allergie, risque de surdosage, entre autres). Les anti-inflammatoires sous forme de gel, quant à elles, peuvent être efficaces mais la durée de leur effet est très relative.

A quel moment procéder à une infiltration du tendon d’Achille ?

Le médecin traitant est celui qui est le mieux habilité à orienter le patient : après le diagnostic de l’inflammation qui affecte le tendon d’Achille, il prescrit une infiltration s’il juge que ce traitement est le plus approprié.

Si les douleurs persistent ou récidivent, une série d’infiltrations peut être prescrite par le médecin (pas plus de 3 par an toutefois). En aucun cas, le patient ne peut décider du nombre d’infiltrations ou encore de la durée du traitement.

Comment se déroule l’infiltration du tendon d’Achille ?

Après avoir identifié le point d’entrée du médicament à base de cortisone, destiné à soulager le patient, le médecin introduit l’aiguille jusqu’à ce qu’elle atteigne la zone concernée. A partir de là, il injecte progressivement le médicament.

Dans certains cas, une infiltration radio-guidée est nécessaire, notamment lorsque le médecin peut ne pas voir avec clarté la zone d’injection. Dans ce cas, il peut au préalable procéder à l’injection d’un produit qui rend cette région plus visible à la radio.

Après cette intervention, il est conseillé au patient de ne pas solliciter le tendon d’Achille concerné pendant au moins une semaine afin de ne pas le fragiliser encore plus. Un suivi médical doit, par la suite, être effectué afin de vérifier que le traitement des douleurs est bien efficace.

En cas de problème après l’infiltration, le patient doit en informer le médecin. Il faut notamment contacter ce dernier en cas de rougeurs, de gonflements, de fièvre ou encore de formation de pus. Ces réactions sont très rares mais exigent la vigilance lorsqu’elles apparaissent.