Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

Infiltration lombaire

Votre médecin vous a récemment prescrit une infiltration lombaire dans le but de soulager vos douleurs. Vous appréhendez ce geste et pourtant, sachez que ce mot intimidant désigne un acte thérapeutique courant qui consiste à injecter un corticoïde au niveau du rachis lombaire. Son objectif est d’atténuer, voire d’éradiquer la souffrance pour vous permettre de retrouver une meilleure qualité de vie. Nous vous livrons ci-dessous toutes les informations qui la concernent.

 

Qu’est-ce que l’infiltration lombaire ?

Infiltration lombaire

Cliché radiographique d’une infiltration lombaire

Il s’agit d’une injection de corticoïdes qui s’effectue entre deux vertèbres. Elle est réalisée au niveau de l’articulation postérieure si vous souffrez d’une lombalgie ou proche d’un disque intervertébral si vous souffrez d’une hernie discale responsable d’une cruralgie ou d’une sciatique.

Sachez que les corticoïdes sont des anti-inflammatoires stéroïdiens qui sont à même de réduire l’inflammation donc la douleur, mais ils n’ont pas pour vocation de soigner une pathologie. L’infiltration lombaire peut donc également être appliquée pour soulager les souffrances au niveau des articulations, à l’exemple de l’arthrose ou la péri-arthrite.

Quelles sont les différentes localisations d’infiltration ?

Le thérapeute détermine à quel étage de la colonne vertébrale le médicament doit être injecté en fonction de la symptomatologie. L’infiltration rachidienne s’effectuera par exemple à l’étage lombaire inférieur en cas de sciatique.

On pourra ainsi vous prescrire :

  • L’infiltration lombaire articulaire postérieure : il s’agit d’une injection réalisée au niveau de l’étage lombaire inférieur en vue de réduire les douleurs dues à une lombarthrose. Dans ce cas, la douleur est limitée dans la région lombaire sans irradiation vers le membre inférieur.
  • L’infiltration lombaire pour cruralgie ou sciatique : ici la compression du nerf crural ou sciatique par une hernie discale entraîne une vive douleur dans le membre inférieur. L’infiltration épidurale ou péridurale s’effectuera par voie latérale, soit par voie inter-épineuse.
infiltration lombaire l5 s1

Hernie discale postéro-latérale droite L4-L5

Quels sont les équipements qui peuvent être utilisés ?

L’intervention doit idéalement s’effectuer sous radiopilotage ou moins souvent sous scanner pour que le praticien sache exactement où pointer son aiguille. Ce procédé est ainsi précis et sûr pour une efficacité accrue puisque le médicament est injecté exactement dans la zone affectée.

  • L’infiltration lombaire sous radio : ici le contrôle s’effectuera en allongeant le patient sur une table de radiologie. L’affichage des images s’effectue directement sur un moniteur grâce à des capteurs-plans dynamiques. Le médecin se fiera aux clichés pour diriger son aiguille. Cette technique est très pointue tout en n’étant pas invasive. Le taux de d’irradiation est faible.
  • L’infiltration lombaire sous scanner : un peu de produit de contraste sera injecté entre les vertèbres pour faciliter le guidage de l’aiguille. Le médecin injectera ensuite les corticoïdes à l’endroit marqué par l’appareil.

Comment s’effectue l’infiltration ?

L‘intervention s’effectue rapidement, en ambulatoire. Nous vous détaillons ci-après les informations à savoir sur le déroulement de la procédure, avant, pendant et après.

Avant l’intervention : munissez-vous de votre dossier médical et remplissez le formulaire

  • Il est important que vous arrêtiez tout traitement anti-coagulant au moins 10 jours avant l’infiltration pour éviter la survenue d’une hémorragie.
  • Le formulaire qui vous sera remis informera le médecin sur votre état de santé : c’est grâce à vos réponses qu’il saura par exemple si votre coagulation est normale, si vous êtes enceinte ou si vous risquez de faire une réaction aux produits de contraste iodé.
  • Présentez-lui la prescription de votre médecin traitant, vos radios ainsi que les résultats de vos examens médicaux et éventuellement les ordonnances de vos médicaments en-cours. Enfin, sachez que vous pouvez manger et boire normalement avant de vous rendre à votre rendez-vous.

Que se passe-t-il pendant l’infiltration ?

La peau sera soigneusement désinfectée. Une anesthésie sera ensuite réalisée avant l’injection du Diprostene pour infiltration lombaire. L’évolution de l’aiguille est suivie en temps réel par le médecin sur son écran. Celui-ci injectera ensuite le médicament exactement à l’endroit souhaité. La procédure se déroule pendant 15 minutes environ, mais l’infiltration elle-même ne prend que 2 minutes tout au plus. Vous n’éprouverez aucune douleur. L’équipe qui vous entourera est très professionnelle et vous expliquera chaque phase de l’opération pour vous rassurer.

Que se passe-t-il après ?

Aucune douleur n’est ressentie

L’opération s’est bien passée, vous n’éprouvez aucune douleur au niveau du point d’infiltration. Vous devrez toutefois rester allonger pendant une heure environ. Vous pourrez ensuite rentrer chez vous pour vous reposer. Enfin, vous ressentirez le soulagement apporté par le corticoïde entre 2 et 48 heures après l’intervention. Grâce à ce médicament, vous ne ressentirez pas de douleur pendant 8 semaines environ.

De la douleur est éprouvée après l’infiltration

Il est normal qu’il y ait une douleur apres une infiltration lombaire. Une pression peut en effet être exercée par le médicament sur la partie traitée. Cette souffrance s’estompera progressivement au bout de 48 heures en moyenne. Des antalgiques vous seront prescrits pour vous soulager.

Si la douleur persiste, vous devrez approcher urgemment votre médecin, car une complication a pu survenir.

L’infiltration n’a pas eu l’effet escompté : une autre opération peut être envisagée

Il arrive que les corticoïdes n’aient pas l’effet escompté et que vous continuiez à souffrir après l’intervention. Une deuxième infiltration pourra alors être pratiquée deux semaines après la première. Si celle-ci n’est toujours pas efficace, il se peut que le médecin programme une troisième séance. Si la douleur ne s’estompe pas après cette dernière intervention, il est généralement inutile de prévoir une quatrième injection et il faudra s’adresser à un chirurgien.

Repos

Après l’infiltration lombaire le repos à respecter est de 48 heures. Restez allongé et dans la mesure du possible, ne sollicitez pas vos lombaires. Il est préconisé de ne retourner au travail que le surlendemain de l’infiltration.

Les effets secondaires de cette intervention

L’infiltration lombaire a des effets secondaires. Ils sont heureusement peu nombreux. Un patient peut remarquer l’un des symptômes suivants :

  • Hypertension;
  • Apparition d’un hématome au niveau de la zone traitée;
  • Hyperglycémie : ici, les personnes diabétiques devront être attentives à leur taux de glucose;
  • Infection;
  • Pâleur de la peau autour de la piqûre;
  • Malaise vagal;
  • Céphalées;
  • Paralysie des membres inférieurs, mais ce phénomène est rarissime.

Que dit le radiologue sur ce type d’injection?

Si on se réfère à un radiologue sur l’infiltration lombaire son avis est qu’il s’agit d’une intervention plus ou moins banale qui est très précise puisque l’évolution de l’aiguille est visible sur un écran. Elle est de plus efficace, avec à la clé la réduction ou la disparition des douleurs lombaires, de la sciatique et de la cruralgie. Les patients qui subiront bientôt ce geste médical ne doivent ainsi rien appréhender. Il ne faut pas non plus craindre que le corticoïde infiltré soit néfaste pour l’organisme. L’injection étant bien ciblée, il n’y a aucun risque que le médicament affecte d’autres parties du corps.

Combien coûte une injection lombaire ?

Le prix de cette intervention est de 255 euros. Ce tarif comprend 80 euros de dépassement d’honoraires.