Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

Infiltration du genou

L’infiltration du genou est une technique préconisée afin de venir à bout de douleurs articulaires trop importantes et/ou persistantes. Elle fait partie intégrante d’une véritable stratégie mis en place par le médecin traitant.

Comprendre l’infiltration du genou

Une infiltration du genou consiste à injecter des anti-inflammatoires à base de corticoïdes au niveau de l’articulation douloureuse. De cette manière, le médicament est en contact direct avec la zone à soigner, ce qui optimise son action.

Ce traitement est généralement préconisé en cas de pathologie touchant les articulations du genou comme la polyarthrite ou encore les maladies qui affectent le cartilage ou les ménisques. En cas d’arthrose, les spécialistes préconisent plutôt une infiltration de visco-supplémentation.

Cette méthode se révèle particulièrement efficace pour combattre les maladies articulaires. Il est d’ailleurs très souvent utilisé dans le cadre de la médecine du sport. Les sportifs sont les plus exposés aux traumatismes et douleurs du genou.

Comment ça marche ?

infiltration genouGrâce à l’infiltration de corticoïdes, les douleurs causées par l’inflammation de l’articulation du genou sont rapidement atténuées. Les effets positifs se font ressentir après deux jours en moyenne.

A noter qu’il n’est pas nécessaire de renouveler régulièrement l’opération car les médicaments injectés opèrent une action prolongée. Ceci est possible grâce à l’utilisation de produits « retard ». Ces derniers renferment des petits cristaux qui se libèrent de façon progressive.

Parfois, les cristaux en question peuvent être à l’origine de douleurs qui ne durent toutefois pas plus de deux jours. Afin de soulager les élancements, la prise d’antidouleur est nécessaire. Les corticoïdes agissent ensuite et la douleur aux articulations est atténuée pour quelques semaines.

Comment se déroule l’infiltration du genou ?

Le spécialiste fait appel à un matériel stérile et à usage unique. Chaque instrument utilisé pour l’infiltration doit répondre à cet impératif afin d’éliminer les risques d’infection. Le praticien est invité à s’allonger sur le dos.

Une fois que tout est prêt, il procède à une désinfection de la peau à l’aide d’un antiseptique puis procède à l’infiltration proprement dite. Il fait preuve de précision et s’assurer que le produit est injecté exactement dans l’articulation. Il doit faire en sorte de ne pas toucher aux muscles et aux tendons. Une fois l’opération terminée, il appuie ferment sur la zone où l’injection a été réalisée à l’aide d’une compresse stérile imprégnée d’antiseptique. Puis un pansement est mis en place et celui-ci devra être gardé durant quelques heures.

Tout au long de l’injection, le praticien doit mettre le patient en confiance afin qu’il soit parfaitement relaxé. Le moindre geste brusque ou contraction pourrait causer des douleurs qui sont pourtant très facilement évitées. Une anesthésie n’est généralement pas nécessaire.

Le patient peut directement rentrer chez lui (de préférence en voiture) et se reposer afin d’optimiser l’action du médicament injecté.

Il faut savoir que l’infiltration du genou peut avoir des effets secondaires mais ceux-ci sont très rares. Un petit nombre de patients ont été sujet à un malaise vagal simple ou des flushs qui se caractérisent par une rougeur et une sensation de chaleur au visage. La complication la plus grave est l’infection mais elle est rarissime.