Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

Infiltration écho-guidée

Une infiltration écho-guidée permet de positionner l’aiguille avec précision durant l’injection du produit. Elle permet également de contrôler le trajet de celle-ci pour un traitement optimal.

Infiltration pour traiter la douleur

Une infiltration consiste à administrer localement un médicament par l’intermédiaire d’une injection. Le médicament est injecté directement dans la lésion ou autour de celle-ci afin de maximiser l’efficacité du traitement. L’infiltration peut se faire au niveau d’un tendon, de la colonne vertébrale ou à l’intérieur d’une articulation. Tout dépend de l’affection à soigner. On parle d’infiltration écho-guidée lorsque le geste est effectué sous contrôle échographique.

Infiltration écho-guidée

infiltration écho guidéeAvec une infiltration écho-guidée, le geste est exécuté avec un guidage télévisé. Le médecin peut choisir le point d’injection avec une grande précision. De même pour le trajet de l’aiguille. Cette dernière atteint la zone à traiter sans toucher des nerfs, des vaisseaux sanguins et toute autre structure délicate.

Concernant le médicament injecté, il s’agit généralement d’un anti-inflammatoire à base de corticoïdes, le plus souvent un dérivé de la cortisone à effet retard. Des petits cristaux à diffusion lente sont administrés pour une action prolongée sans nécessité d’infiltrations répétées. Suivant le cas, il est possible qu’un anesthésique local soit injecté. Ces deux types de médicaments peuvent être combinés. En cas d’arthrose, le médecin peut infiltrer un produit de viscosupplémentation.

Comment se déroule une infiltration écho-guidée ?

Avant qu’une infiltration écho-guidée ne soit entreprise, le médecin s’assurer que tout est en ordre. Le patient doit notamment être en bonne santé et ne pas souffrir d’infection ou de fièvre au moment de l’injection. Le praticien s’informe sur les éventuels traitements et allergies. Il faut également le renseigner en cas de grossesse ou d’allaitement.

Il est recommandé de manger avant une infiltration et de ne pas venir à la consultation à jeun. Dans le cas d’une injection au niveau du dos, une journée de repos est nécessaire après le geste. En cas d’infiltration d’une articulation, celle-ci doit être totalement reposée un à deux jours avant l’intervention.

Le patient est invité à s’installer dans la position allongée, sur le ventre ou sur le dos suivant la zone d’injection. Pour un bon déroulement de l’infiltration, le sujet doit être parfaitement détendu. Cela permet d’accélérer le geste tout en limitant les douleurs. Dans tous les cas, il faut savoir qu’une infiltration ne fait pas plus mal qu’une prise de sang ou une piqure. Dans de bonnes conditions, une à deux minutes suffisent pour l’administration du produit.

Après désinfection rigoureuse de la peau, le médecin fait appel à une aiguille très fine pour l’infiltration. Il est possible qu’une anesthésie locale soit préalablement réalisée mais celle-ci n’est pas systématique. Grâce au contrôle échographique, le praticien peut contrôler le cheminement de l’aiguille en temps réel. Lorsque celle-ci est en contact avec la zone ciblée, l’injection est réalisée et celle dure à peine quelque seconde.

Après une infiltration écho-guidée, quelques heures de repos sont indispensables. Il est possible que le patient ressente une gêne plus ou moins importante mais celle-ci disparaît assez rapidement. Pour atténuer les éventuelles douleurs, le médecin peut prescrire des antalgiques. Les effets bénéfiques de l’infiltration se font sentir après quelques jours.