Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

Infiltration articulaire

Une infiltration articulaire consiste en une injection d’un médicament à l’intérieur de l’articulation. Il s’agit d’une technique couramment préconisée dans le cadre du traitement de maladies rhumatologiques.

infiltration articulaire

Qu’est-ce que l’infiltration articulaire ?

Il s’agit donc d’une injection dans l’articulation. Celle-ci est généralement recommandée dans les cas de douleurs articulaires aigues accompagnées de symptômes locaux d’inflammation. De façon générale, le praticien fait appel à un anti-inflammatoire à base de corticoïdes à effet retard.

Le produit est injecté dans la cavité de l’articulation pour traiter une arthrite avec inflammations ou une arthrose. Mise à part l’infiltration articulaire, on peut aussi mentionner l’injection autour d’un tendon pour soigner une tendinite En cas de lombosciatique ou de lombalgie, une infiltration de la colonne vertébrale est envisageable.

Dans tous les cas, le produit utilisé entre directement en contact avec la zone à traiter. De cette façon, l’efficacité du médicament est accrue. Une petite quantité de substance active suffit pour opérer les mêmes effets qu’une thérapie classique à base de corticoïdes. A noter, par ailleurs, que les effets secondaires sont minimisés.

En fonction de la maladie à traiter mais aussi suivant l’objectif recherché, il est possible que des produits autres que les corticoïdes soient utilisés. On peut notamment citer les anesthésiques agissant localement et les produits de viscosupplémentation.

Précautions

Le médecin doit connaître les éventuels problèmes de santé afin d’éviter toute complication. Voici notamment les troubles à signaler :

  • Le diabète : Les corticoïdes peuvent causer une hausse du taux de sucre dans le sang et déséquilibrer le diabète. Le patient doit être suivi de près après l’injection.
  • L’hypertension : Le produit injecté peut provoquer une augmentation de la pression artérielle. Aucune répercussion n’est toutefois à craindre si les bonnes précautions sont prises.
  • Les allergies : Un terrain allergique doit être connu bien que les allergies aux corticoïdes sont rarissimes.
  • Les infections : En cas d’infection récente ou de fièvre, l’injection doit être différée afin de ne pas aggraver l’infection.

A noter qu’il n’existe pas de contre-indication pour une infiltration articulaire. Il ne faut toutefois pas en abuser et une surveillance spécifique est recommandée.

Le déroulement d’une infiltration articulaire

Une infiltration articulaire est généralement réalisée en consultation. Le médecin commence systématiquement par désinfecter la zone où l’injection sera réalisée. Il fait, par ailleurs, appel à des ustensiles stériles. Une fois l’injection terminée, il appuie fermement sur la zone avant d’appliquer un pansement. Ce dernier doit être conservé pendant quelques heures suivant le geste.

Il convient de souligner que les douleurs ne disparaissent pas immédiatement après l’infiltration. Le résultat se fait ressentir après quelques jours. En cas de succès de la démarche, celui-ci persiste pendant quelques mois mais n’est pas définitif.

Les effets secondaires possibles d’une infiltration articulaire

Lorsque l’infiltration articulaire est exécutée par un médecin habitué à ce type de geste, des effets secondaires surviennent rarement et si tel est le cas, ils sont minimes. Parmi les manifestations possibles, il y a le malaise vagal simple, le flush ou bouffée vasomotrice et l’allergie. Une infection est possible mais est extrêmement rare.