Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

La biopsie mammaire est-elle douloureuse ?

Lorsque votre médecin vous annonce que vous devez passer par une biopsie mammaire, vous avez tout de suite une appréhension : est-ce que ça va faire mal ? C’est tout à fait normal. Toutefois, il faut savoir que peu importe la méthode d’intervention employée, la biopsie mammaire n’est pas douloureuse.

Pendant l’examen : l’anesthésie de la zone concernée

anesthésie mammaire

Anesthésie avant la biopsie mammaire

Tout comme les autres interventions de ce genre, le médecin utilisera nécessairement une anesthésie locale ou générale pour écarter les douleurs. Dans tous les cas, vous ressentirez juste l’aiguille de l’anesthésie et ensuite, la zone concernée sera insensibilisée. Pendant l’intervention qui dure environ entre 15 et 60 minutes, vous ne ressentirez pas de douleur. Si malgré l’anesthésie injectée, vous ressentez encore des désagréments, le médecin intervenant pourrait rajouter une autre dose mais cela arrive rarement.

Après l’examen : traitements contre les douleurs passagères

C’est surtout après la biopsie mammaire que vous pourriez ressentir une douleur ou une irritation. Ne vous inquiétez surtout pas car c’est tout à fait normal après les différentes manipulations faites pendant l’intervention. De plus, votre médecin vous donnera quelques traitements pour les soulager tels que des antalgiques ou un bloc de glace à placer sur la zone concernée et dans la majorité des cas, elles se dissipent au bout de quelques jours. Si elles persistent au bout d’un certain temps, il faut vous rendre chez votre médecin car il se peut qu’il y ait une infection. Pour favoriser la cicatrisation et atténuer ces petits désagréments, il faut vous référer aux recommandations de votre médecin.

En cas de biopsie ouverte, la douleur peut persister plus d’une semaine vu que l’intervention implique une incision et des points de suture. Toutefois, ces petits problèmes vont se dissiper peu à peu en fonction de l’état général du patient. Dans tous les cas, si vous sentez que la douleur est trop forte ou remarquez d’autres anomalies, il faut tout de suite appeler votre médecin traitant.