Centre de Radiologie de Neuilly-Puteaux
rdv en ligne Appelez-nous au 09.75.18.48.86

Prix d'un appel local

Quels sont les avantages du cône beam ?

On dit souvent du cône beam qu’il révolutionne la pratique de la médecine dentaire. Et pour cause, plus performant que la radiographie conventionnelle et moins irradiant que le scanner, ce concept permet une approche diagnostique idéale pour certains types de traitement dentaire. Le cône beam présente trois avantages principaux :

Une meilleure acquisition sur les petites structures osseuses

Le cône beam réalise des clichés sur tous les plans spatiaux. Il offre ainsi une acquisition d’image plus précise que celle de la radiographie conventionnelle, sans écrasement ni déformation des plans, de qualité  égale voire supérieure à celle du scanner. Il produit par ailleurs des coupes nettement plus fines que celle du scanner avec une résolution spatiale supérieure. Ce qui permet au praticien d’obtenir des informations plus détaillées sur les anomalies des petites structures dentaires, souvent plus difficiles à détecter au scanner.

Une meilleure appréhension des traitements par l’acquisition en 3D

cliche cone beam

Exemple de cliché 3D par cone beam

Autre avantage, la reconstitution numérique en 3D qui permet d’effectuer une approche optimale et plus sécuritaire pour certains traitements en chirurgie dentaire et en implantologie. Permettant notamment de déterminer la quantité et la qualité osseuse de façon très précise, ainsi que la localisation des petites structures morphologiques comme les canaux radiculaires, le cône beam s’avère être un outil de choix pour la planification de la pose d’implants. Par la même occasion, il permet au patient de visualiser et de comprendre son traitement.

Une exposition aux rayons X inférieure à celle du scanner

Le cône beam a aussi pour avantage d’être moins irradiant que le scanner. Il produit une dosimétrie relativement inférieure à celle du scanner avec rapport de 1,5 à 12. D’autre part, sa conception permet de réduire le champ d’exposition en le limitant à la zone à évaluer (une arcade, ou quelques dents…) et de ce fait, de moins exposer les organes radiosensibles telles que la thyroïde, la cornée ou les glandes salivaires. Cette exposition sera d’autant plus réduite que le cône beam permet une acquisition complète en un seul passage. Il se pose ainsi en examen de choix par rapport au scanner lorsque les résultats en 2D sont insuffisants.